La pêche de loisir est un type de pêche que l’on pratique exclusivement pour son propre plaisir et dont on ne peut vendre le produit. Le poisson pêché est destiné à notre consommation propre, ou à celle de notre famille. Il s’agit d’une activité très prisée des Français qui la pratiquent, en fonction de leur lieu d’habitation, en mer, en lac ou en rivière.

Quel que soit l’environnement dans lequel on choisit de la pratiquer, il convient de respecter la législation en vigueur. Des règles strictes encadrent de fait la pratique, et il est bon d’en avoir connaissance. Les amendes pour toute situation de contravention peuvent en effet s’élever jusqu’à 22.500 €. Et elles diffèrent en fonction du type de pêche pratiqué. Nous vous proposons avec cet article d’en faire un rapide tour d’horizon. Nous évoquerons aussi dans la foulée un aspect important qui est celui de la sécurité, et ce, afin de vous permettre d’envisager vos parties de pêche dans la plus grande sérénité.

La pêche en mer

C’est, comme son nom l’indique et selon toute logique, la pêche que l’on pratique en mer. Il en existe de multiples variantes : elle peut être soit récréative, soit sportive, auquel cas, il faut que vous soyez titulaire d’une licence sportive nationale. On a la possibilité de la pratiquer à pied, en nageant ou en plongeant, ou encore depuis une embarcation.

La pêche à pied

Vous la pratiquez sur le domaine public maritime, en l’occurrence sur la plage ou dans les rochers. Il convient de respecter le milieu naturel dans lequel vous évoluez, ainsi qu’une taille minimale pour vos prises, et ce, afin de respecter la ressource. Certaines espèces nécessitent d’être marquées dès capture. Concernant les quantités que vous êtes autorisés à prélever ainsi que les outils dont vous pouvez vous servir, il suffit de vous renseigner auprès des autorités locales.

En termes de sécurité, il vous revient de respecter certaines règles élémentaires, qui sont à peu de chose près les mêmes que pour une après-midi que vous passeriez à la plage. Inquiétez-vous des horaires de marées, vérifiez les prévisions météorologiques avant de vous lancer.

La pêche en bateau

Elle nécessite d’être en règle concernant la navigation, pour peu que ce soit vous qui pilotiez l’embarcation. Permis de conduire, papiers du navire, assurance, tout doit être respecté. Comme pour la pêche à pied, il existe des tailles et des quantités à respecter pour vos prises ainsi que des obligations de marquage. Là encore, vérifiez les spécificités locales en matière de règlementation, il se peut qu’il soit interdit de prélever certaines espèces ou simplement sur autorisation. Pour ce qui est du matériel utilisé, le principe est le même et des variantes locales existent.

La sécurité n’est, elle, pas à prendre à la légère dès lors que vous vous éloignez du rivage. Gilets de sauvetage, radio fixe ou portable, balises, fusées éclairantes sont autant d’équipements dont vous aurez besoin. De même que, si vous comptez vous aventurer au-delà de 6 milles nautiques du rivage, vous pouvez acheter un radeau de survie chez Nautisports. Il vous permettra, à vous et à vos compagnons de pêche, de vous réfugier en attendant les secours en cas de naufrage.

La pêche en eau douce

C’est une pêche que vous allez pratiquer sur tous types d’eaux intérieures : fleuve, rivière, ruisseau, canal, lac et étang.

La réglementation

Elle nécessite d’être titulaire d’un permis, la carte de pêche. Il en existe plusieurs variantes en fonction de votre âge ainsi que de la façon dont vous souhaitez pratiquer ce sport. Vous pouvez vous la procurer auprès de la Fédération Nationale de la Pêche, mais aussi directement auprès des associations, dans les magasins qui vendent des articles de pêche ou dans certains commerces de proximité signalés.

Comme pour la pêche en mer, la législation évolue souvent localement et selon la catégorie dans laquelle sont classées les eaux libres sur lesquelles on souhaite pêcher. Elles fixent le nombre et la taille de capture autorisés, ainsi que les méthodes admises pour ce faire. Les contraintes en matière de dates et d’horaires sont particulièrement stricts, elles sont en principe dictées par un arrêté préfectoral que vous trouverez affiché en mairie.

La sécurité

En matière de sécurité, le distinguo est fait en fonction de si vous naviguez en eaux intérieures, exposées ou abritées. Celles-ci sont définies par des listes très précises que vous trouverez très aisément sur internet. Gilet de sauvetage, lampe torche étanche, écope, équipement de lutte contre l’incendie, ligne de mouillage : ainsi paré, vous êtes dans les règles. N’hésitez cependant pas à vérifier, sur les sites gouvernementaux par exemple, que rien n’a changé depuis la rédaction de cet article.

Vous voici donc avec un maximum d’éléments en main si vous souhaitez vous lancer et découvrir la pêche dans les meilleures conditions possibles, c’est-à-dire dans les règles et en toute sécurité.

 

 

 

Catégories : peche